Récemment ces derniers jours, les entreprises sont passées au crible afin de fournir leur bilan du deuxième trimestre de cette année. Parmi eux, on retrouve les grosses banques marocaines en activité sur le marché ces dernières années. Et grâce au radar tentaculaire de l’AMMC (Autorité Marocaine du Marché des Capitaux), on peut obtenir un aperçu global du monde bancaire actuel.

 

# Attijariwafa Bank

La première des banques marocaines a sorti un résultat plus que réconfortant. En effet, cette institution a davantage performé, comparé à l’année dernière, puisqu’une amélioration de 11.7% a été enregistrée du côté du Produit Net Bancaire consolidé. Avec 14.6 MMDH en juin dernier contre 13.1 MMDH au même période de l’année dernière. Quant aux crédits à la clientèle, une augmentation de 4.3% avec 368.6 MMDH contre 353.5 MMDH enregistré. Et puis, les dépôts qui s’étendent à 418.9 MMDH comparé 389.3 MMDH, soit une hausse de 7.6%. 

 

# Bank Of Africa

Tout comme la Attijariwafa bank, la banque du groupe BMCE affiche des résultats réconfortant pour ses actionnaires. Malgré les différents contextes, le deuxième trimestre de cette saison performe plus que celui d’avant  en ce qui concerne le PNB consolidé. À 10.8% de plus, intrinsèquement le T2 de 2023 est prometteur pour l’avenir. Tout de même, cette performance marque le PNB global de la banque à 8.4 MMDH soit un +8.4%. 

Individuellement, son crédit à la clientèle avance lentement ce premier semestre de 2023 inversement au dépôt de la clientèle. Respectivement, une consolidation de +3.8 du côté des crédits contre -3.9% du côté des dépôts. En ce qui concerne les activités consolidées de l’entreprise. Ces deux indicateurs font mauvaise mine à +1% pour les crédits et à -4.2% pour les dépôts.

 

# BMCI

À son niveau, la filiale du groupe BNP Paribas fait sensation à ses investisseurs cette année. Commençant par son PNB du T2 de cette année et celui de l’année dernière qui progresse à deux chiffres. Avec les fruits du T2 de 2023 à 902 MDH contre 761 MDH du T2 de 2022, une progression de +18.5%. Ensuite, les crédits à la clientèle consolidés à +5.4% et les dépôts à la clientèle consolidés à +1.3%. Respectivement, ces deux activités se situent actuellement à 57.4 MMDH et 44.8 MMDH.

La filiale de BNP Paribas a su géré son rythme malgré une économie qui n’est pas encore sorti de grisaille. Cependant, un chiffre qui marque est son résultat net entre juin 2022 à 2023 qui est passé 64 à 218 MDH. Et une progression de +241.2% qui a de quoi ravir ces actionnaires.

 

# Banque Populaire

Le Groupe Banque Centrale Populaire affiche une amélioration de ses principaux indicateurs de performance. Avec une échelle de comparaison entre les premiers semestres 2022 et 2023. On retrouve un PNB situé à 11.7 MMDH contre 10.5 MMDH, soit 12% de plus. Pour ce qui est des crédits consolidés à la clientèle, une légère baisse de 2% a été enregistré en situant à 302.5 MMDH. À part ces deux principaux indicateurs fournis par la banque, les autres tiennent le flot.

 

# Crédit Agricole

Les indicateurs des activités au deuxième trimestre du groupe affiche tant bien que mal sa difficulté à tenir. Devant les contraintes climatiques et du rythme imposé par la banque centrale, crédit agricole se montre résilient. Avec ces chiffres, une progression de +1% des crédits à la clientèle et de +5% aux dépôts à la clientèle. Quant au PNB consolidé qui souffre à -13% annuellement et -17% pour les résultats du PNB social.

 

# Crédit du Maroc

L’institution montre un résultat semestriel solide. Comparé au premier semestre de 2022 à celui de 2023, le Crédit du Maroc sort son PNB consolidé à +11%. Les crédits aux particuliers à +2.8%, les crédits à l’habitat à 3.7%. Le crédit à court terme pour les entreprises à +9.5% et les équipements à +20.4%. Ce déploiement de capitaux soutenu par la reprise économique a affecté directement les coûts aux risques. Et défavorablement au résultat net comparé à juin 2022 qui est passé de 325 MDH à 286 MDH.

 

# CIH Bank

Parmi les banques marocaines. Le crédit immobilier et hôtelier délivre encore en affichant un PNB consolidé de +36.6 % entre les deux derniers T2. En fin de juin dernier, une distribution des crédits situant à 87.7 MMDH en affichant 5.5% de progression. Et enfin, les dépôts à la clientèle consolidés qui se sont consolidé à +1% dans la même période.

 

# Société Générale Maroc

La filiale du groupe français au Maroc arrive à dégager son résultat au deuxième trimestre de 2023 malgré une éventuelle baisse de confiance. À cet effet, ses dépôts à la clientèle consolidés reculent de -6.3% comparé à la même période de l’année dernière. Ce qui n’a pas manqué aux crédits à la clientèle consolidés à reculer de -2.26%. Ces deux indicateurs se situent respectivement à 81.6 MMDH pour les dépôts et à 93.3 MMDH pour les crédits.

Paradoxalement, le PNB social ou consolidé de l’entreprise performe à +9.25% et +7.68%.

 

En fin de compte, il est bien de se rappeler que ces résultats des banques marocaines ne justifient pas leur santé financières. En d’autre terme, ces informations ne sont pas suffisantes pour juger la dynamique de chaque entreprise.

 

*Liens

Communiqué Attijariwafa Bank

Communiqué Bank Of Africa

Communiqué BMCI

Communiqué Banque Populaire

Communiqué Crédit Agricole

Communiqué Crédit du Maroc

Communiqué CIH Bank

Communiqué Société Générale Maroc

A lire aussi: