Le groupe bancaire marocain BMCE Bank of Africa et le Groupe ISCAE ont conclu un partenariat public-privé, innovant et novateur en Afrique dans le but d’accompagner et de développer l’esprit entrepreneurial chez les jeunes.

BMCE BoA vise par ce partenariat, une première de son genre au Maroc, l’établissement d’un espace d’échange dans le campus ISCAE Casablanca pour le développement des connaissances bancaires et la sensibilisation des jeunes au monde de l’entreprenariat. En effet, cette convention compte de principaux éléments. Premièrement, la création d’une agence bancaire pédagogique offrant un espace de travail, de partage de connaissance et d’admission au monde de la banque et de la finance, puis un incubateur pour l’accompagnement des porteurs de projets provenant de la région de Casablanca-Settat, s’étalant sur 18 mois ainsi que trois ans en post incubation.

Ce programme offre un pack complet de services, comptant la formation, l’information, le mentorat aussi bien l’accès à un écosystème entrepreneurial qui assemble les entrepreneurs, les institutionnels, le business angels et les associations professionnelles.

Ce partenariat vient principalement pour donner main fort aux jeunes lors du lancement professionnelle de leurs projets, leur faciliter l’intégration dans le marché du travail également l’agissement efficace sur les problématiques liées au chômage chez les jeunes marocains.

En revanche, ce programme sera lancé sur deux étapes. Dans un premier temps, on trouve le démarrage de la première promotion de 30 incubés pour le mois d’octobre prochain. Alors que la deuxième étape se résume sur le lancement du projet global agence pédagogique et incubateur dans des locaux réservés par la banque à l’ISCAE.

En conclusion, les deux groupes visent par ce projet de se positionner comme partenaires majeurs parmi les jeunes étudiants dans le but d’insérer dans leur esprit le challenge entrepreneurial, en facilitant également leur intégration dans le domaine professionnel.

 

21 décembre 2017 par Hajar Najih

A lire aussi: